Que nous réserve-t-il le Malus 2020 ?

Fraîchement voté par l’Assemblée Nationale dans le cadre de projet de loi de Finance pour 2020, le nouveau malus écologique prendra effet dès le début de l’année. Pour faire simple, disons que celui-ci s’endurcit pour favoriser l’utilisation des voitures écologiques. Nous vous dévoilons tout sur les détails du Malus 2020.

Les barèmes du Malus 2020

Le Malus 2020 sera composé de deux grilles bien distinctes. La première appliquée du 1er janvier 2020 au 31 mai 2020 et la deuxième du 1er juin au 31 décembre.

La première grille du Malus 2020

Ce barème de malus prend effet durant la première moitié de l’année 2020. Il est basé principalement sur le taux d’émission de CO₂, qui est calculé à partir des normes NEDC. On remarque une légère baisse sur le seuil de déclenchement. En effet, le malus commence à 110 g/km de gaz carbonique. Or, cette année, c’est 117 g/km. Le montant du malus le plus bas va de 35 à 50 €. Pour y voir plus clair, en voici exemples concrets :

·         110 g/km : un malus de 50 € à majorer sur le prix d’achat de la voiture

·         130 g/km : un malus de 818 €

·         140 g/km : 1901 €

·         150 g/km : 3784 €

·         165 g/km : 8671 €.

Sachez que le montant de malus le plus élevé est 12 500 €, qui concerne les automobiles affichant une émission de CO₂ de 172 g/km.

La deuxième grille du Malus 2020

Elle entre vigueur à partir du 1er juin 2020. Le taux d’émission de CO₂ est évalué selon la norme WLTP. À titre d’information, le calcul du WLTP rapproche plus de la réalité que celui du NEDC. Le seuil de déclenchement de ce deuxième barème est de 138 g/km. Comme dans la première tranche, le montant du malus commence à 50 €.

·         138 g/km : un malus de 50 €

·         160 g/km : 983 €

·         170 g/km : 2 205 €

·         180 € : 4 279 €

·         190 g/km : 7 462 €.

Un bonus maximum de 12 500 € est en vue.

Les marques automobiles les plus malussées

Bien des marques automobiles seront touchées par ces nouveaux barèmes de malus malgré les efforts écologiques qu’elles ont entrepris. Chez Opel, 85 % des voitures seront malussées en dessous de 1000 €. Dacia écopera un malus faible de 50 à 983 € sur 77 % de ses automobiles. Il en est de même pour la marque Renault sur 57 % de ses voitures tous modèles confondus.

Les malus les plus élevés sont à constater chez les enseignes allemandes, à savoir BMW, Mercedes et Audi. 30 à 40 % de leur production seront majorées de plus de 1 000 € avec une émission de CO₂ minimale de 133 g/km. Mazda, Land Rover, Jaguar, Alfa Romeo et Porsche se trouvent également dans cette liste.

Bref, le Malus 2020 s’annonce sévère pour les marques automobiles. Pourtant, cette prise de décision va être bénéfique à notre écologie. Les voitures hybrides et électriques sont à privilégier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *