Pollution : doit-on bannir les SUV des centres villes ?

Ces nouvelles voitures au style de 4×4 appelées SUV envahissent les villes. Avec leur allure sportive tout en conjuguant classe et confort, ils attirent de plus en plus d’utilisateurs. Malheureusement, ils ont de considérables impacts sur l’environnement. Doit-on arrêter l’utilisation de ces voitures affichant un fort taux d’émission de CO₂ dans les centres villes ? Focus sur le sujet.

SUV : un type de voiture qui connaît une fulgurante explosion

En 2010, on a recensé environ 35 millions de SUV qui circulent dans le monde. Ce chiffre a été multiplié par 6 cette année pour culminer à plus de 200 millions. Selon le journal Le Parisien, plus de 600 000 SUV roulent dans les rues et sur les routes françaises.

Cette fulgurante ruée vers ce type de véhicule est sûrement due au niveau de confort et à la sécurité qu’il offre. Pourtant, il s’agit d’une des automobiles les plus lourdes et les moins aérodynamiques du marché, mais les plus utilisées. Sachez qu’un SUV consomme à peu près ¼ d’énergie plus que les voitures de la même taille que lui. Peu sont les modèles de SUV qui appartiennent aux catégories de véhicules peu polluants (A et B). En effet, ils sont disponibles en grand nombre plutôt dans les catégories C à F. Ces dernières sont réputées pour une forte émission de CO₂ de 121 à 250 g/km.

SUV : véhicule polluant et gourmand

Entre 2010 et 2018, les SUV ont été considérés comme une des principales sources de pollution de l’air après le secteur de l’énergie. Ils sont suivis de près par l’industrie lourde produisant le fer, l’acier, l’aluminium et le ciment. Viennent ensuite les camions, les navires et les avions.

Nombreuses études ont confirmé que la hausse de demande en pétrole est due en grande partie au succès de l’industrie des SUV. L’AIE arrive même à projeter que si la situation ne change pas, la consommation mondiale de pétrole augmentera de 2 millions de barils/jour à cause de l’utilisation des SUV d’ici 2040 .

Les solutions entreprises pour réduire la pollution causée par les SUV

Pour pallier ce problème de pollution engendré par les SUV, les Autorités misent sur la sensibilisation des citoyens. Pour ce faire, les marques et les distributeurs de voitures sont amenés à multiplier leurs efforts publicitaires en faveur des produits les plus respectueux de l’environnement. Il revient alors aux acheteurs de faire un choix « écologique ».

Bien des constructeurs automobiles proposent désormais de véhicules hybrides. C’est un type motorisation de voiture qui dispose d’un moteur électrique en complément avec un moteur à combustion. Certes, cela réduit en partie l’émission de CO₂, mais la solution est loin d’être pérenne. Désormais, tout un panel de SUV entièrement électriques est proposé par les marques de voitures françaises, allemandes, asiatiques, américaines…

Il est incontestable que les SUV figurent les principaux responsables de la pollution dans les centres villes. Pour diminuer l’émission de CO₂ en milieu urbain, le mieux serait de prioriser les SUV hybrides et électriques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *